Bio

"Before i existed
Before time existed
WHEN chaos dominated the universe
WHEN the incandescent magma hid the secret of my formation
Since then my time is enclosed in a hard crust...
I have lived through interminable geological eras...


Dreadful cataclysms have shaken my lithic memory.
I carry with emotion the first signs of man s civilisation.
My time is timeless."


Pinuccio Sciola

https://youtu.be/QrYRLFYrd4o


“Ex punk drummer Mathieu mixes improvised music , noise , jazz acceleration....


His drumskin becomes a pretext to rubbed objects that tells a story.

 Sculpture of sound, atypical percussionist, he uses various objects and questions the moment by breaking the codes of our perceptions. Nutured by contemporary music, he develops a solo that goes from the lightest whisper to a telluric storm.With his raw animistic approach  we forget the technique, we listen to the texture and the material. He takes sounds from everywhere to build moods beetween noise and silences or contemporary vibrations and he cooks us a big meal among the disturbing  and oniric textures.  Every recording is unique and one shot live taken.  Work on the silence.... duration of course . A colony of small insects start polyrythmic dances while the master of ceremonies shout weird tunes. The Sacred overtakes clearly the basic solo of percussions towards a dark shamanic trance....unique experience !!!


Collaborations with musicians / artists as Michel Doneda,(a duo record on FMR born from his collaboration)

Wade Matthews, Marc Pataut, Xavier Charles, Goh Lee Kwang ,Seijiro Murayama,Pascal Battus, Camille Emaille, Claude Maheu, Patrice Soletti,Sebastien Bouhana,Pierre Diaz, Guillermo Torres, L'instant donné, Marc Siffert, Laurent Avizou, Jean-Louis Costes, Jean-Marc Foussat, Cesario Fa,Makoto Sato, Guy-Frank Pellerin, Julien Palomo, Henry Herteman, Naoto Yamagishi,Lilas Nagoya,Gilles Dalbis, Sébastien Job,  Henry Koek, Christophe Meulien...Duncan Pinhas, Lauren Rodz, Emmanuelle Stimbre, Vanessa Pettendorfer, Bruno Gussoni......Fujimoto Takami and the filmmaker Stephane Clovis...



"Batteur et percussionniste  né à Montpellier le 22 août 1973.

Batteur de la scène punk hardcore influencé par John Zorn et Yamatanka Eye dans les années 90 Mathieu Bec co-fonde sur Montpellier le duo électroacoustique dubovnik  (deux albums en 2014 et 2016)
Révélé très jeune par les travaux du compositeur contemporain Ligeti lors du visionnage du film de Stanley Kubrick "2001 Odyssée de l'espace"Il retrouvera ce même émoi philosophique et artistique lors d'un concert du percussionniste Sébastien Bouhana et dans les œuvres de Nietzsche, de Henri Michaux ou de Gilles Deleuze.

Travaillant sans cesse en vue de développer un jeu de percussions atypique il détourne l'instrument classique de batterie en expérience sensorielle unique jouant avec notre perception physique du son.
Il collabore depuis sur la scène internationale avec Michel Doneda dont la complicité fera naitre un album en duo sur FMR Records en 2018, Xavier Charles,Pascal Battus, Patrice Soletti, Marc Siffert,Seijiro Murayama,Camille Emaille, Laurent Avizou, Pierre Diaz, Gilles Dalbis,Sébastien Bouhana,Duncan Pinhas en France,  Guy-Frank Pellerin,Stefano Agostini, Claudio Ferrari ou Massimiliano Cangelosi en Italie Vanessa Peterdorfen en Allemagne ,Guillermo Torres et Wade Matthews à Madrid, le percussionniste japonais Naoto Yamagishi...le peintre japonais Takami Fujimoto pour un court-métrage "the wild gesture" mélant morphing peinture et percussion...il croise et travaille avec de nombreux musiciens et artistes entre 2010 et 2019 : Goh Lee Kwang Basile Naudet, Marc Pataut (photographe)Lilas Nagoya, Claude Maheu,Cesario Fa, Jean-Louis Costes, Jean-Marc Foussat,  Makoto Sato, Guy-Frank Pellerin, Julien Palomo, Henry Herteman, Naoto Yamagishi, David Kiledjian, Sébastien Job, Henry Koek, Christophe Meulien...Duncan Pinhas, Lauren Rodz, Emmanuelle Stimbre, Bruno Gussoni, Stephane Clovis...


Ses performances en solo ne peuvent faire l'objet d un descriptif précis tant elles s'inscrivent dans un rituel sensualiste convoquant les forces obscures et païennes d'un ancien monde dans un instant précis prenant appui sur un auditoire et un lieu particuliers.

Avec son approche brute et pourtant érudite de l’instrument, on oublie la technique, on écoute la texture et le matériau.

Il s’est nourri de sons de partout noise, jazz, contemporain ou classique ...et il nous cuisine un plat aux textures inquiétantes, animistes.


Chaque enregistrement est une pièce unique en prise de son direct... un temps où quelque chose de la contemplation se propose à l’oreille.

 Bec ne se répète pas, il s’acharne depuis des années maintenant à creuser son propre sillon son propre timbre en somme.


Le rituel archaïque respire clairement dans le solo de percussions…vers une jubilation et une transe sensuelle.

Bref c'est une expérience sensorielle unique."

Article de Hannibal Kaniche





merci @ idtv pour les photographies

Créé par hanibalkniche